«

»

Baume express à l’Aloe

L’autre jour j’étais avec ma petite sœur et comme souvent elle a « joué » dans mes cheveux. Elle a trouvé qu’ils étaient secs et vilains et comme j’avais dormi quelques jours sans les natter, je savais qu’elle avait raison. Ma sœur, tout comme ma mère adore confectionner des « baumes maison » pour la beauté, alors elle s’est mise en tête de redonner de leur superbe à mes cheveux.

J’étais obligée de vous dire parce que ça a marché du tonnerre. Si vous avez les cheveux rêches, dévitalisés, qui font la g*eule, c’est parfait. Pas besoin de grand-chose :

– du beurre de karité Nilotica. Il est bien plus malléable et pénétrant que le beurre traditionnel, ça nourrit et ça donne du corps aux cheveux. La Chantilly de Karité des Secrets de Loly est divine mais on en avait plus.

– de l’huile végétale de Papaye pour faire les cheveux qui brillent et conditionner les pointes

– du gel d’Aloe Vera, pour ses propriétés hydratantes et reconstituantes

– une huile essentielle pour parfumer ou selon la nature de vos cheveux. Ylang ylang pour moi.

Pour la recette, c’est tout simple, il suffit de verser à parts égales le beurre de Karité, l’huile végétale et le gel d’Aloe Vera dans un petit pot. On assaisonne avec les quelques gouttes d’huile essentielle et on est bon  ! Ça ne paie pas de mine, mais ça a redonné de la douceur, de la légèreté et même de la souplesse à mes cheveux. Je vous conseille de faire ça dans un tout petit contenant parce que la préparation ne se conserve qu’une semaine grand maximum au frigo (la faute au gel d’Aloe).

La légende voudrait que les perles de Jojoba fasse de jolis reflets bleuté sur les cheveux noirs,  c’est pour ça qu’on en a rajouté. Malheureusement, rien n’est plus incertain…

5 comments

Aucun ping

  1. kenette a dit :

    En revanvche les huiles essentielles sont déconseillées pendant la grossesse d’une manière générale. Il faut y fair très attention, certaines sont même abortives, car très puissantes et concentrées. Je ne sais pas ce qui l’en est de l’ylang-ylang.

    1. Sekhmet a dit :

      Selon mon médecin naturopathe les huiles essentielles sont en règle générale déconseillées durant le premier trimestre de grossesse, d’autres le sont durant toute la grossesse. En revanche, certaines telles celle de Lavande vraie sont inoffensives lorsque utilisées correctement .

      De plus celles qui sont abortives ne le sont pas parce que « très puissantes et concentrées » (c’est le principe même de l’huile essentielle) mais parce que certains composés tels que les cétones peuvent provoquer des contractions utérines. C’est le cas de l’huile essentielle de Canelle par exemple.

      Mais de toute façons ici, il ne s’agit pas d’huiles essentielles pures en application directe sur l’abdomen ou d’ingestion par voie orale mais d’une simple adjonction de quelques gouttes dans un baume pour les cheveux, d’une huile, qui plus est utilisable en toute innocuité.

      En tout état de cause, tu as raison, il faut y faire attention. Et la prudence veut que dans le doute on se renseigne toujours auprès d’un professionnel qualifié (phytothérapeute, pharmacien, médecin naturopathe etc) et ce quelque soit son état.

  2. kenette a dit :

    Effectivement, je me suis mal exprimée sur le lien cause à effet.
    Je voulais juste sensibiliser d’autres filles qui passeraient par là, et qui seraient dans un état similaire et inspirées par ta recette. Ce sont des ingrédients cosmétiques , à ne pas utiliser à la légère ou manipuler à la légère. Il vaut mieux être averti.

    J’ajoute également que les cétones ont également un effet neurotoxique, qui peut être dangereux pour le foetus.

  3. Neen a dit :

    waouh ! D’où vient la couleur bleue du baume ?
    bonne soirée :)

    1. Sekhmet a dit :

      La couleur bleue du baume vient des perles de jojoba, bonne journée ! ;)

Laisser un commentaire